[Interview] BEAST IN BLACK

Ceridwen
Ceridwen

Les derniers articles par Ceridwen (tout voir)

Après son départ de Battle Beast et un petit moment de silence, Anton Kabanen est de retour avec son nouveau groupe Beast In Black !
“Berserker”, leur premier album sortira le 3 novembre. Une occasion d’échanger avec lui sur la fondation du groupe et ce premier opus, entre autres.

Bonjour Anton, c’est cool de te voir de retour  !
Merci de nous accorder cette interview.
Tout d’abord, comment ça va  ?

Salut ! Je vais bien, merci d’avoir demandé. J’espère que toi aussi !

Peux-tu présenter Beast In Black aux lecteurs de Lords Of Chaos ?

BIB est un groupe de Heavy Metal composé de Yannis (lead vocals), Mate (basse), Kasperi (guitare), Sami (batterie) et moi (guitare et voix). Nous sommes un groupe international mais notre quartier général est à Helsinki, en Finlande.

Comment as-tu recruté les autres membres ?
Les connaissais-tu avant ?

J’ai trouvé quelques covers de Yannis sur Youtube et j’ai vraiment été impressionné. Ensuite, je l’ai contacté sur Facebook, nous avons commencé à discuter et gardé le contact. Nous nous sommes rencontrés pour la première fois en 2015 et très vite après, je lui ai demandé s’il était intéressé de rejoindre mon nouveau projet.

J’ai rencontré Mate sur une tournée en 2013, quand son groupe Wisdom et Battle Beast supportaient Powerwolf en Europe. Nous nous entendions bien. En 2015, il cherchait un nouveau guitariste pour son groupe et je cherchais un nouveau bassiste, donc nous avons décidé de nous entraider. J’ai rejoint son groupe et lui le mien.

Kasperi était un visage familier pour moi depuis 2010 quand son groupe Merging Flare, et encore une fois Battle Beast, ont tourné ensemble. Mais ce n’est que quelques années plus tard que nous avons commencé à discuter et nous sommes finalement devenus amis. Alors, quand le temps était venu de monter un nouveau groupe, il a été le premier guitariste à qui j’ai demandé d’intégrer le groupe et il a accepté.

J’ai connu Sami quand son ancien groupe, Brymir, et mon ancien groupe répétions dans la même salle, et il a aussi aidé BB et les techniciens du groupe sur nos premières tournées. Après qu’il ait appris la nouvelle de mon départ de BB, il m’a contacté et nous avons arrangé une rencontre et ensuite il a intégré le groupe.

Comment fonctionne le processus de composition ?
Chacun y joue-t-il un rôle ?

Les paroles et la musique ont été écrites par moi mais il y a des nuances ici et là qui sont le résultat d’un effort commun. Quand il s’agit d’écrire des chansons, je ne suis pas de formule particulière. Chaque morceau est né différemment. Parfois la première chose que j’entends dans ma tête est une mélodie, parfois une progression d’accords, parfois un riff, parfois une parole… Alors, j’écris ou je mémorise la première chose qui me vient à l’esprit et je pars de là.

Parlons  de “Berserker”, votre premier album.
Que pouvons-nous attendre du bébé ?

Du pur heavy metal old-school avec quelques influences symphoniques et synthpop. C’est un album très polyvalent, il y a beaucoup de genres de chansons différents. Des chansons rapides et agressives, des mélodies mid-tempo et même une ballade. C’est un mélange audio mais qui reste fidèle à ses racines !

Tu t’es inspiré de l’univers d’un de tes mangas favoris pour l’album.
As-tu utilisé d’autres sources ?

Oui, «Berserk» a fait partie de tous les albums de metal de ma carrière musicale et je vais continuer à écrire des chansons inspirées par ce manga. Les autres thèmes de l’album portent sur mes expériences personnelles, mes pensées et quelques histoires fictives liées à la réalité.

Pour l’artwork, tu as travaillé avec Roman Ismailov, qui a aussi été le designer des précédents albums de Battle Beast.
Ne crains-tu pas une comparaison entre les deux groupes ? Visuellement et musicalement ?

Je dois rectifier un peu, Roman a fait la cover du premier album de BB, pas les autres. Et non, pourquoi devrais-je craindre la comparaison ? Toutes les chansons et les paroles des trois premiers albums de BB ont été écrites par moi, donc de manière musicale, je ne fais que me comparer à mon moi précédent. Et en tant que groupe, nous sommes totalement différents de BB.

J’ai eu l’idée d’utiliser le personnage de la Bête, et Roman est celui qui a transformé l’idée en réalité. Nous avons travaillé très étroitement et intensivement pendant les premières années et maintenant, nous travaillons de nouveau ensemble sur la Bête ! C’est notre création originale et je voulais que Beast In Black soit connecté au passé. Par ailleurs, je dois mentionner que l’inspiration principale du nom du groupe provient d’un personnage du manga «Berserk».

Le groupe va supporter WASP lors de sa tournée, félicitations !
Quelle a été votre réaction en apprenant la nouvelle ?

Merci ! C’est comme un rêve devenu réalité ! Maintenant, nous travaillons dur sur les préparatifs de la tournée pour la rendre la meilleure possible de notre côté !

Avez-vous d’autres concerts confirmés ou en projet ?

Il y a beaucoup de spectacles sur lesquels nous travaillons, donc l’année prochaine sera encore très occupée ! Et chaque fois qu’il y a du temps libre, nous travaillons pour le prochain album.

Je n’ai plus d’autres questions pour le moment, je te laisse les derniers mots.

Rejoignez Beast In Black sur Facebook, restez connectés pour plus d’infos, achetez l’album quand il sortira, et merci beaucoup d’avoir lu cette interview !
Nous espérons vous voir sur la tournée à venir ! Prenez soin de vous !

Histoire de patienter avant la sortie de l’album, voici le clip de “Blind And Frozen”

Share This:

1 Commentaire le [Interview] BEAST IN BLACK

  1. Super interview, on trouve aussi la Lyric Video officielle d’un autre titre de l’album, “Beast in Black”, sur Youtube, et il vaut le détour !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*