[interview] ELLIE PROMOTION

Blackdog

Blackdog

Fétichiste des cheveux chez Lords Of Chaos Webzine
Je ne fais pas ce que je veux avec mes cheveux et c'est frustrant.
Blackdog


IMG_46144199595540

Facebook

Site web

Mail : presse@eloellie.fr

 

Bonjour Elodie,

Tu es attachée de presse, nous nous sommes rencontrés sur la promotion de groupes importants de notre scène comme ADX, Headcharger ou Dagoba lorsque tu travaillais pour leur distributeur français.
Aujourd’hui tu deviens indé, je te remercie de bien vouloir nous présenter ton travail dans le cadre de cette interview.

Peux tu nous expliquer ton métier et ses aboutissants ?

Concrètement le boulot d’une attachée de presse est de faire la liaison entre les groupes et les médias. C’est très intéressant parce que cela fonctionne dans les deux sens : lorsque tu rencontres un média, tu t’intéresses d’abord à son identité (son ADN) pour ensuite être à même de lui présenter des groupes qui vont lui convenir et à l’inverse lorsque tu travailles pour un groupe ton but est de le proposer au plus de média possible en adéquation avec son identité.

Ce qui me plait vraiment dans le milieu musical, c’est sa diversité. Tu ne travailleras jamais avec les mêmes personnes simplement parce que nous avons tous des goûts différents, pourtant nous avons tous cette passion commune pour la musique qui permet de faire des miracles.

Aujourd’hui tu fais le choix d’être sous statut d’indépendant, quel a été ton parcours jusqu’à aujourd’hui et quelle expérience revendiques-tu ?

Ta question n’est vraiment pas cool ! Par où commencer ? Je pense que tu as connu Rock One comme nous tous. Je dirais que tout est parti de là. Il y avait ces fameux samplers… Tu n’imagines pas le nombre de groupes français que l’on pouvait y trouver… mais personne n’en parlait.

Je trouvais ça nul alors je me suis dit que je tacherai de mettre ma pierre à l’édifice tôt ou tard. Au lycée on avait monté notre journal, je m’occupais de la section musique et j’y présentais tout ce qui me tenait à cœur. Notre journal s’est fait repérer. Je suis allée écrire quelques chroniques sur la jeunesse dans les pages de l’Huma ce qui m’a conduit aux assises internationales du journalisme en tant qu’intervenante. C’était un peu fou mais ça m’a permi d’apprendre à parler devant un public.

Puis j’ai eu mon BAC, je suis rentrée dans une école de communication et journalisme, j’ai fais un stage chez MyRock, je n’avais pas envie de partir donc on m’a permis de rester… Puis Metal Obs et enfin Verycords. Entre temps j’ai appris le métier d’attachée de presse auprès de « vieilles dames » de la communication et j’ai obtenu ma licence de chef de publicité. En cours j’aimais vraiment le côté stratégique des plans de comm’ mais surtout ce que nous appelons “la stratégie des moyens”. Je te laisse imaginer à quoi ça sert ! haha

Quelle est la plus-value  de faire appel à un attaché de presse pour un groupe et à quel moment est-il pertinent de le faire d’après toi ?

Avoir un attaché de presse est avant tout une question pratique. Pour faire simple, faire la promo de ton groupe toi-même, c’est long et pour peu que tu n’y passes pas assez de temps, c’est mal fait.  On est la pour vous aider à vous faire connaître.

Le moment le plus opportun pour bosser avec un groupe c’est bien sur en amont d’une sortie d’album pour en préparer la promotion. On peut aussi avoir besoin d’attaché de presse pour booster les ventes au moment d’une date de concert. Mais pour le coup c’est plus un boulot de community manager. Ces deux professions tendent à ne faire qu’une.

A partir de quel « niveau » te semble-t-il pertinent pour un groupe de faire appel à toi ?

Je ne pense pas que le niveau compte… je pense que c’est une question de motivation du groupe plutôt qu’autre chose. Premièrement parce que tout le monde n’a pas forcément accès à un attaché de presse. Deuxièmement, je pense que cela dépend des envies de chacun aussi et de leurs aspirations. Si les membres de ton groupe ne veulent pas jouer ailleurs que pour la fête de la musique dans la profonde banlieue de Montebourg en Normandie, tu n’auras jamais besoin de quelqu’un pour ta promo. A l’inverse si tu es motivé et que ta musique tient la route : You’re welcome !

Quels types de groupes constituent ta cible professionnelle ? Quels sont tes styles de prédilection ?

Je ne pense pas avoir de style de prédilection. La vérité est qu’actuellement mes fichiers sont plus spécialisés dans ce qui est Rock et Metal, mais j’ai également officié dans le blues. Fut un temps j’avais un bon fichier Electro que je suis en train de revisiter pour un prestataire…

Sincèrement je m’adapte, ça fait aussi parti du métier. A noter cependant que pour l’instant je choisi de travailler sur des projets qui me plaisent vraiment parce que j’ai enfin l’occasion de m’exprimer. Donc peu importe le style de musique, mais si je n’aime pas le son ou l’identité du groupe : il est fort à parier que je ne me forcerai pas.

Dans la même idée, est-ce que n’importe quel groupe peut faire appel à toi ?

Bien sûr ! Tant que j’ai de quoi écouter du son :). Ensuite c’est plus une question d’organisation. Je n’en suis pas encore là mais je sais par exemple que je ne parviens pas à gérer plus de 5 groupes en même temps de styles différents, donc si la date de sortie n’est pas jouable je passerai sans doute mon tour.

On parle de groupe mais peut-il être pertinent qu’un organisateur fasse aussi appel à toi pour la promotion d’un événement ?

Oh que oui ! J’ai commencé par là en fait. Tu connais la musique, d’abord tu es fan et puis un jour un groupe te demande de promouvoir leur date de concert et tu te démènes comme une dingue pour que la date marche. De ce côté là je n’ai pas vraiment changé, l’école m’a juste apprit quelques outils de tracking en plus de quelques astuces pour augmenter la visibilité de mes messages.

La question est toujours là alors ne l’éludons pas, quelles sont tes modalités de rémunération et comment penses-tu qu’un groupe puisse les amortir ?

Je te reconnais bien là dis donc ! Comme tu t’en doutes je ne souhaite pas révéler des tarifs au grand jour. Cependant j’ai choisi d’être bien en dessous des tarifs du marché pour permettre aux petits groupes français d’avoir enfin une chance de s’exprimer. En fonction des besoins de chacun, on trouvera toujours moyen de s’arranger.

Merci Elodie pour ce petit moment d’explication.

En conclusion de cette interview, vous aurez peut-être remarqué que Lords Of Chaos donne volontiers la parole à tous les acteurs de notre musique, qu’il s’agisse d’organisateurs, d’illustrateurs, etc…
C’est bien un choix délibéré de notre part car la frontière entre lecteur, musicien, fan de métal, etc. est infiniment fine et que l’on peut rapidement être l’un et l’autre et encore l’autre.
Il nous semble tout à fait pertinent de présenter les options qui existent, tout n’est pas un luxe réservé aux groupes signés en majors.
Certes tout à un coût mais je ne connais aucune passion ni aucun loisir gratuit. Quelques fois être convenablement épaulé dans son marketing, dans sa promotion ou dans son enregistrement est définitivement nécessaire et rationnel au vu des efforts fournis pour produire sa musique.

Pour ce qui est d’Elodie, si vous souhaitez faire appel à elle, il m’apparaît nécessaire de vous dire qu’elle ne prendra prochainement que quatre groupes puisque je lui en ai moi même confié un.

Share This:

A propos Blackdog
Je ne fais pas ce que je veux avec mes cheveux et c'est frustrant.

1 Trackbacks & Pingbacks

  1. [Partenaire] Ellie Promotion | Lords Of Chaos Webzine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*